COMMUNE D'ASNAN
COMMUNE D'ASNAN                                          

Patrimoine

L'église historique d'Asnan : située au cœur du village, cette église primitive a vraisemblablement été édifiée sur un lieu de culte antique christianisé et lié à la source située quelques mètres à peine en contrebas. Vouée à la Sainte-Vierge et à saint Roch, elle a été agrandie d'une nef et surélevée en voûtes d'ogives aux xiiie puis xve siècles. L’église a été fragilisée au xviie siècle par la construction de deux chapelles collatérales au chœur dont on a ôté les contreforts latéraux. Le chœur et les deux chapelles sont réparés et consolidés en 1790, mais l’absence de contreforts a provoqué d’importantes lézardes qui posent problème à partir de 1865. L'édifice a été fermé au culte en 1874 après la construction d'une nouvelle église dans la rue de Tannay. Les charpentes de sa nef semi-enterrée ont servi à la couverture des deux préaux du lavoir situé en contrebas. Les murs gouttereaux de la nef ont été ensevelis sous un jardin public.

Seul le chœur a été conservé. Utilisé comme chapelle, l'édifice a été définitivement abandonné en 1943. Écroulé sur lui-même, le bâtiment est en ruine depuis les années 1950. Le chevet comprend une absidiole entre deux contreforts. Cette absidiole, qui abritait jadis la statue de la Vierge de la Confrérie , menace aujourd'hui de s'effondrer.

 

L’église moderne d’Asnan (1874-2018) : la construction d'une nouvelle église avait été décidée en 1869. Consacrée en 1874, cette église s’élevait rue de Tannay, à l’emplacement de plusieurs maisons détruites par un incendie en 1868. De style néo-gothique, détaché de l’architecture vernaculaire et traditionnelle du Nivernais, l’édifice répondait au principe des édifices publics de la Troisième République, conçus selon des modèles standardisés. Église à nef unique, l’édifice non orienté se terminait par un transept et un chevet à pans coupés. Dès 18779, l'édifice présentait d'importantes malfaçons au niveau du gros œuvre et de la charpente. A la fin du xixe siècle et tout au long du xxe siècle, la commune en a assuré l’entretien et les réparations. Malgré ces travaux, l’édifice a continué à se dégrader. Non protégée au titre des monuments historiques, frappée d'un arrêté de péril à l'automne 2013 et désaffectée par le diocèse de Nevers, l’église était démoli en 2018.

 

La fontaine d'Asnan : l'abreuvoir en pierres de taille a été reconstruit en 1755 aux frais des habitants du village (la date, avec deux 5 inversés, est gravée sur une des pierres). Il se déverse dans un bassin de la même époque qui servait de lavoir. Les deux préaux ont été édifiés en 1875 avec des charpentes de la nef de l'ancienne église. Le lavoir et l'abreuvoir ont été restaurés en 2012. Les eaux du lavoir se déversaient dans un bassin comblé dans les années 1950 : le Gueur. Ce toponyme d'origine celte évoque un plan d'eau. On le retrouve dans de nombreux toponymes locaux.

Le site du Montgué : ( moderne de l'ancien toponyme Montdié prononcé localement Mon-yé), éperon culminant à 361 mètres au nord du village, il offre un panorama exceptionnel sur la vallée de l'Yonne et la façade occidentale du massif du Morvan. C'est un ancien éperon barré préhistorique. Une monumentale statue de la Sainte-Vierge y a été installée en 1893.

 

Plusieurs maisons bourgeoises des xviie et xviiie siècles ont échappé à l'incendie de 1868. Parmi elles, la maison de la famille Gasté (place du Gueur) qui compta parmi ses membres un curé d'Asnan mort en déportation sous la Révolution. Son neveu, aussi curé d'Asnan, y vécut par la suite car la commune ne possédait plus de presbytère. Cette maison abrita de 1833 à 1931 un établissement des sœurs de la Charité de Nevers

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
ASNAN MAIRIE 8, Rue de Tannay 58420 ASNAN TEL : 03.86.29.02.72 EMAIL:mairie.asnan@wanadoo.fr © Mairie d'Asnan 2015 - 2019